eau ... secours 62
Accueil du site > En France et dans le monde > Partout en France > Une régie à Fleury les Aubrais

Une régie à Fleury les Aubrais

Après plusieurs années de polémique et de mobilisation citoyenne, le maire de Fleury les Aubrais a décidé de doter la ville d’une régie municipale de l’eau pour 2015.

par eau ... secours 62 (28/11/2013)

Le moment était d’importance, hier. Et beaucoup ne s’y sont pas trompés. Les Fleuryssois, d’abord, membres du collectif citoyen pour la municipalisation de l’eau ou non, venus en nombre (lire par ailleurs). Ou encore les équipes de télévision (France 3 et France 5) qui, une fois n’est pas coutume, avaient installé leurs caméras dans la salle du conseil. Hier soir en effet, les élus de la deuxième ville du Loiret allaient se prononcer sur le mode de gestion de l’eau potable de la commune, à compter du 3 février 2015.

« Évolution possible » Le conseil municipal a donc approuvé, à la majorité de ses membres (seuls les trois conseillers municipaux PCF et LO ont voté contre), de se doter d’« une régie municipale avec sous-traitance ».

En clair, la régie, autonome financièrement, assurera « la gestion de la clientèle, le suivi financier et administratif, ainsi que le contrôle des prestations techniques ». Tandis que la production et la distribution de l’eau seront, elles, confiées à des entreprises privées. La délibération précise toutefois qu’« une évolution est possible ».

Le maire, Pierre Bauchet (centre droit), qui s’est longtemps, et publiquement, opposé au principe d’un service municipal de l’eau, a tenu, hier, à expliquer son choix. « J’ai évolué, a-t-il dit. Puis il a fallu que je fasse évoluer l’avis de mes collègues. La régie n’assumera pas les prestations techniques car nous n’aurons pas les compétences nécessaires. Je ne veux pas prendre le risque que ça ne marche pas. »

C’est là que le bât blesse, justement, pour plusieurs élus de l’opposition. Si Bernard Martin, pour le groupe l’Alternative pour Fleury (PS-Verts), a salué « cette première étape », il a aussi rappelé qu’il souhaitait « que la ville aille rapidement vers une régie totale ».

Suspension de séance Alain Romero, Patrick Lamiable et Christine Perrichon (groupe Ensemble, Fleury pour tous, PCF-LO) sont même allés plus loin, demandant une suspension de séance et proposant un amendement à la délibération, par lequel la régie « assurerait les prestations techniques de production et de distribution ». Amendement d’ailleurs rejeté. Y compris par leurs collègues de gauche, qui, à ce qu’ils ont taxé de « posture politicienne », ont préféré une « position responsable », en votant pour la proposition du maire.

Marion Bonnet


Thématiques

Également dans cette rubrique

SPIP Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0