eau ... secours 62
Accueil du site > Actualités à suivre > Dans le monde > Juin 2017 Restructuration chez (...)

Juin 2017 Restructuration chez Veolia ?

Les employés seront-ils les victimes de l’évolution des priorités chez Véolia ?

Un article du FAME Forum Alternatif Mondial de l’eau juin 2017

par eau ... secours 62 (25/06/2017)

20/06/2017 - Certains salariés de Veolia eau France (VEF) ne vont pas partir le cœur léger en vacances.

Frédéric van Heems, leur patron, a annoncé en comité d’entreprise exceptionnel le 20 juin le lancement d’un quatrième plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) en trois ans. Bilan : 570 suppressions d’emploi et 1 000 mobilités géographiques et fonctionnelles. Les centres clients de Rennes, Toulouse, Cergy/Saint-Denis et Metz seront fermés d’ici octobre 2018. En octobre 2019, ce sera au tour de ceux de Nantes, Nice et Rouen. En dehors des salariés ayant atteint l’âge de la retraite, les départs s’échelonneront en trois phases de mars 2018 à octobre 2019. La procédure d’information-consultation démarre dès maintenant mais devrait s’intensifier à la rentrée. Les instances représentatives du personnel (IRP) ignorent pour le moment si les sociétés en dehors du périmètre de l’union économique et sociale (UES) comme Société des eaux de Marseille seront ou non touchées.

Cette douche froide contraste avec le projet d’entreprise "Osons 20/20 !" présenté le 30 mai en comité d’entreprise par le même Frédéric Van Heems. Ce plan de relance était censé "mettre le cap sur la croissance et partir à la reconquête des territoires et de son marché" en étant "plus agile" et "plus compétitif".

La nouvelle organisation annoncée, moins matricielle et plus géographique, devrait s’articuler autour d’une direction nationale, de neuf régions, 67 territoires et 550 unités locales. L’objectif fixé par Antoine Frérot, PDG du groupe, à la branche Eau du groupe est d’atteindre 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020 (contre 2,6 milliards d’euros en glissement annuel fin mars) avec une profitabilité opérationnelle supérieure à 4%. Entouré d’une équipe resserrée, Frédéric van Heems va devoir mettre les bouchées doubles pour remotiver ses troupes, d’autant plus qu’il doit aussi installer une nouvelle gouvernance chez Nova Veolia et mener à bien le plan d’actions en cours pour redresser Majikan. Ces deux sociétés d’expertise sont supposées jouer un rôle clé dans la modernisation de Veolia Eau France, comme l’a précisé le 30 mai Frédéric Van Heems.


Également dans cette rubrique

SPIP Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0