eau ... secours 62
Accueil du site > En France et dans le monde > Ailleurs en France > Gestion publique de l’eau, gestion (...)

Gestion publique de l’eau, gestion d’avenir

" L’argent de l’eau va à l’eau " garantit France eau publique, la fédération des collectivités qui ont choisi la concession ou en régie .

par eau ... secours 62 (23/11/2014)

Vienne - Poitiers - Environnement 14/11/2014

Le président du Siveer, le Syndicat des eaux de la Vienne, a ouvert la seconde journée du colloque organisé par le Siveer et la FEP , la fédération France Eau Publique.

La ressource et la qualité de l’eau restent la préoccupation majeure des prochaines années. Organisé par France Eau Publique (FEP), le colloque (*) «  Gestion publique de l’eau, gestion d’avenir  ! » qui s’est déroulé, mercredi et jeudi à la Maison de la Trinité à Poitiers, a planché, devant une centaine de participants, autour de la question du choix d’une gestion publique de l’eau, en lien avec le contexte d’actualité de la réforme territoriale.

L’enjeu de France Eau Publique, qui regroupe au sein de la Fédération nationale des collectivités en concession et en régie (FNCCR) plusieurs dizaines de collectivités et opérateurs publics (**) desservant dix millions d’habitants, consiste à augmenter le nombre de ses adhérents afin de "peser sur nos propres prérogatives au titre des syndicats d’eau et d’assainissement ", a expliqué, Christophe Lime, président de FEP. "Nous sommes 15 à 30 % moins cher que les concessions privées ". Ainsi, la nouvelle structure, à travers les groupements d’achats, peut commander des compteurs d’eau à des prix plus compétitifs qu’une collectivité.

Le message de ce colloque est clair  : « L’argent de l’eau va à l’eau. Il n’y a pas de conflits d’intérêts et l’efficacité de la gestion publique de l’eau est démontrée. »

Le Siveer, qui fait partie des membres de FEP, considère que « la nécessaire performance de la gestion publique doit être mise au service exclusif de l’intérêt général et non d’intérêts privés. »

Alain Claeys, président de Grand Poitiers, a rappelé que l’eau était un bien public, estimant que l’enjeu dans les prochaines années sera de trouver « la meilleure organisation qui concilie mutualisation et proximité. »

(*) Le colloque était organisé en partenariat avec le Siveer et Grand Poitiers. (**) Parmi les membres de FEP, Eau de Paris, la métropole de Nice, le Bas-Rhin, Grenoble, Montpellier, Grand Poitiers notamment.


Thématiques

Également dans cette rubrique

SPIP Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0